American and Canadian visitors, please log in to www.artmontessori.ca

Pédagogie et normalisation


MARIA MONTESSORI

Pédagogie et normalisation

 

  • LA NORMALISATION

Le mot normalisation est un mot qui peut être mal interprété dans notre monde actuel. Nous avons toutes sortes de normes et une personne est dite "normale" si elle correspond à ces normes. Pour Maria Montessori, le mot normalisation ne correspond en rien à des normes fixées par la société mais par la nature. 

La normalisation selon Maria Montessori

Dans la pédagogie Montessori, le mot normalisation a un sens bien précis : la normalisation est la possibilité d’épanouir toutes les potentialités de l’être humain sans obstacle. Maria Montessori croyait que chaque être humain naît avec les potentialités nécessaires à son développement physique et mental. Si le développement naturel de l’enfant peut suivre son cours sans obstacle, la normalisation sera possible et il deviendra un adulte équilibré.

Malheureusement, trop souvent, l’être humain rencontre des obstacles au cours de son développement (obstacles physiques ou psychiques) et il s’ensuit ce que Maria Montessori appelait déviation. Si cette déviation ne dure qu’un petit moment, elle peut rapidement être ramenée à son cours normal. Par contre, plus cette force éloigne l'enfant de son cours normal de développement et plus long sera le trajet de retour à la normalisation. En tant qu’adultes, nous devons veiller à retirer tout obstacle à la normalisation. L’environnement doit être pensé et conçu pour l’enfant, il doit pouvoir y agir librement et trouver les outils nécessaires pour répondre à ses besoins intérieurs. L’adulte doit également rendre cet environnement vivant et attractif pour l’enfant ; l’enfant doit ressentir l’envie d’entrer en contact avec son environnement qui demeure la clef de la normalisation.

Les signes de la normalisation selon Maria Montessori

L’enfant est calme, content et heureux

L’enfant est engagé dans toutes sortes d’activités constructives

L’enfant est capable de choisir ses activités

L’enfant peut se motiver pour répéter ses activités

L’enfant atteint un haut niveau de concentration dans son travail

L’enfant peut collaborer

L’enfant est serviable

L’enfant trouve de la joie dans tout ce qui l'entoure

L’enfant n'a pas besoin de nous pour lui dire ce qu'il doit faire

L’enfant est maître de lui-même

L’enfant est conscient de son environnement

L’enfant est responsable de ses actions

  • L’ADULTE DANS LE PROCESSUS D'AUTOCONSTRUCTION 

L’adulte offre ses services :

L’adulte n’est pas la cause du développement : l’enfant se construit lui-même et l’adulte est à son service.

L’adulte agit en périphérie : il ne doit pas être le centre d’intérêt de l’enfant. Au contraire, il lui faut être comme une ombre et n’intervenir qu’à la demande de l’enfant.

Les devoirs de l’adulte:

Préparer l’environnement.

Mettre l'enfant en contact avec son environnement.

Prendre soin de l'environnement et le rendre attractif et vivant (exemple: ajouter ou retirer des activités).

Retirer les éventuels obstacles.

Savoir observer et en tirer des conclusions fondées.

Préparation de l’adulte:

Connaître le développement de l’enfant et les conditions pour qu'il se déroule bien.

Connaître le matériel pédagogique et les présentations qui en découlent.

Savoir se remettre en question.